Expédition à Nomuka - Ha'apai Group

Malo e leilei ou bonjour :) ! 

Nous voici de retour de quelques jours sur une petite île perdue au milieu du grand bleu, un petit point au milieu de l'océan, accessible seulement par bateau, et c'était magique :)

DJI_0213-low.jpg

 

La traversée

Nous nous levons avant le soleil ce samedi 1er septembre pour rejoindre le port de Nuku'alofa d’où partira dans quelques heures le Tongiaki, le fast ferry qui nous emmène vers une aventure palpitante qui nous rend impatients : aller à la rencontre des Humpback whales ! 

Linda, notre hôte, nous dépose au port et nous accompagne dans la file où l’on enregistre et pèse nos bagages, et même nous-même ! 

L’attente pour le ferry est longue. Le départ est prévu pour 08h00, il n’est encore que 05h45, le ferry n’est pas là, et personne ne sait quand ni où il arrivera… la patience est un bon atout quand on vit ou voyage à Tonga, parce que c’est comme cela tout le temps.. le rythme des îles :)

Le Tongiaki finit par arriver sur le pont d’à côté, nous montons dans la benne à l’arrière d’un pick-up pendant que les bagages sont déplacés dans un vieux container rouillé jusqu’au ferry avant d’y être débarqués un par un. Les trois heures de voyage en mer commencent presque à l’heure ;).
Le ferry est un bateau construit à Singapour, c'est marrant parce qu'ils ont gardé la vidéo de sécurité de Singapour. La traversée continue avec une diffusion d'un match de rugby Tonga vs. All Black datant de ...2011? Pendant ce temps-là nous repérons quelques souffles de baleines à l’horizon, et une baleine plus proche du bateau, en essayant de garder notre calme pour ne pas être malade, le bateau tangue, beaucoup !

Le ferry arrive à Nomuka Island vers midi. L’île parait grande, mais sa superficie est de 7 km2 et il n’y vit en fait que 200-300 personnes dans un seul et même village. Les habitants vivent principalement de la pêche et de leur cultures. Les eaux autour de cette île n'étant jamais assez profondes pour permettre au ferry d’amarrer au port, celui-ci s’arrête en mer un peu plus loin et de petits zodiacs/dinghis viennent chercher les passagers et leurs bagages pour les déposer sur la terre ferme. Nous apercevons parmi eux le Tropic Bird de nos hôtes des prochains jours, Whale Discoveries. Nous sautons à bord, faisons de rapides présentations et partons directement en mer à la recherche de baleines ! Pas de chance pour nous, ils n’ont pas encore vu de baleines de toute la matinée, ce qui apparemment n’arrive jamais. Ils espèrent que l’on portera chance pour l’après-midi, mais malheureusement nous rentrerons bredouilles quelques heures plus tard après avoir quand même pu observer deux baleines en chemin.

DSCF4332-3.jpg
DSCF4324-2.jpg

 

Lolofutu Beach Barn, petit coin de paradis

Nous rentrons donc au Lolofutu Beach Barn, un sous-bois aménagé le long d’une plage paradisiaque, tenu et construit par une famille australienne, qui y vivent maintenant depuis 5 ans. Kaylie, une de nos hôtes, nous fait visiter les lieux et nous accompagne à notre “chambre”, une tente au milieu des cocotiers et de la forêt avec petite terrasse :).

L’endroit n’est pas un lodge, et déconseillé si vous voulez un lieu luxurieux. Tout le plaisir est l’aventure et vivre de façon durable. Ils y boivent l’eau de pluie, prennent des douches froides dans la forêt, utilisent des toilettes sèches, pêchent leur poisson, cultivent leur potager, etc.. c’est super chouette :)

Whale_Discoveries.JPG

 

Le dimanche

Le dimanche à Tonga est un jour spécial. Aucune activité n’est permise. La journée du dimanche est consacrée à la messe, parfois plusieurs fois par jour, et faire de gros festins en famille. Aucune activité physique, touristique ou en mer n’est autorisée non plus.

Après le petit déjeuner, nous partons tous ensemble au village pour assister à une messe. Il y a, dans ce village où vivent 200 personnes, 7 églises différentes, dont la Tongian Church, Catholic Church, Christian Church, les Mormons, etc.. et toutes vivent en harmonie. Il y a même une église où ne va qu’une seule famille.

DSCF4510-11.jpg
DSCF4518-15.jpg

Les deux langues parlées à Tonga sont l’anglais et le tongien. La messe étant donnée en tongien, on ne comprend pas ce que le prêtre raconte, mais il y met vigueur et puissance. Certains soupçonnent que ce serait pour garder l’attention des hommes qui s’endorment parce qu’ils ont déjà bu trop de kava ;) !
Le kava est une boisson non-alcoolisée faite à base de racine de kava, qui apparemment apaise et endort quand on la boit. C’est une boisson courante et légale à Tonga, mais on la trouve aussi sur les îles Fiji, à Hawaii et à Samoa. 
Les chants chantés par les tongiens pendant la messe sont impressionnant, tant par leur puissance qui nous transperce, que par leur aptitude à chanter aigu/grave, c'était super joli. On peut même entendre les différentes églises chanter quand on traverse le village.

 

Après la messe, nous marchons à travers le village, apercevons le lac d’eau douce qui approvisionne le village, presque asséché par manque de pluie. Nous passons ensuite près du grand lac d’eau salée nommé Ano Lahi qui se trouve au milieu de l'île, croisons quelques chiens et cochons et arrivons à la maison de Fine, qui est en train de nous préparer un repas traditionnel tongien.

DSCF4511-12.jpg
Le lac d'eau salée :)

Le lac d'eau salée :)

DSCF4530-21.jpg
DSCF4540-24.jpg
les tombes sont différentes des tombes européennes, ensablées et fleuries

les tombes sont différentes des tombes européennes, ensablées et fleuries

DSCF4520-16.jpg
DSCF4513-14.jpg
DSCF4525-18.jpg
DSCF4528-19.jpg
DSCF4544-25.jpg
DSCF4552-27.jpg
DSCF4555-28.jpg

Elle nous a gentiment préparé du 'Lu Pulu' de la viande (poulet, porc et bœuf) enroulée dans des feuilles de ‘lu’ (feuilles de taro) puis cuite avec des oignons et du lait de coco dans un four sous terre appelé ‘umu’. La viande était super tendre, c’était délicieux !

Il y avait aussi à table différentes racines cuites au feu : tapioca, casava, taro et breadfruit.
Fine nous avait aussi préparé des spaghettis avec des tomates, des oignons et du surimi ;) moins typique mais bon quand même.

DSCF4570-31.jpg
Le tout étant bien sur accompagné de la typique noix de coco avec paille végétale (une tige de feuille de papayer) ;) !

Le tout étant bien sur accompagné de la typique noix de coco avec paille végétale (une tige de feuille de papayer) ;) !

DSCF4572-32.jpg
DSCF4561-29.jpg
 
DSCF4497-5.jpg

On a passé la fin de journée à digérer, profiter de la plage et à reprendre des forces pour la journée du lendemain tant attendue : la rencontre avec les baleines !
On partagera cette merveilleuse expérience avec vous dans le prochain article tout bientôt :) ! Gros bisous

A piece of family • Part 3 • Du sel dans les cheveux

Aujourd’hui va être une belle journée : des Amis, du soleil, un ptit vent frais, une plage toute à nous et quelques vagues. Let’s go surfing ! (enfin, ...essayer!). Après avoir enfilé avec quelques fous rires les combinaisons hyper collantes (on se sent élastique là dedans! il parait qu’on s’y fait avec le temps héhé) on file vers l’océan ! 

DSCF4166-1.jpg

Notre loueur de planches, la quarantaine aux longs cheveux blonds de surfeur, a décidé de profiter des vagues en même temps que nous, et de filer quelques conseils de surf au passage ;) ! 

Une après-midi parfaite : dans l’eau fraîche, à guetter les vagues et l’horizon en se faisant chauffer par le soleil, certains sur la planche, d'autres sous une série de chutes sous-marines, de nombreuses têtes sous l’eau, deux pinces de crabes intrigués par des orteils, une bonne dizaine de dégustations d’eau de mer, de grands sourires et les cheveux tout salés.
On laisse les photos raconter la suite :)

Que du bonheur… ! <3

DSCF4351-1.jpg
mon amoureux &lt;3

mon amoureux <3

DSCF4194-2.jpg
nos belles vagues avec vue sur le mont Maunganui

nos belles vagues avec vue sur le mont Maunganui

Pierre qui essaie de dompter la vague !

Pierre qui essaie de dompter la vague !

(..le prof de surf ..qui dompte la vague :p)

(..le prof de surf ..qui dompte la vague :p)

DSCF4346-1.jpg


Yeah he did it :-D

DSCF4371-1.jpg
DSCF4461-1.jpg
DSCF4493-1.jpg
DSCF4451-1.jpg
DSCF4434-1.jpg
DSCF4523-1.jpg
Revenez vite :D ! parce que...

Revenez vite :D ! parce que...

... on a encore plein de couchers de soleil (au ciel tout rose bien sûr)&nbsp;à voir ensemble :D :D

... on a encore plein de couchers de soleil (au ciel tout rose bien sûr) à voir ensemble :D :D

 

 

West Coast • Chapitre 7 • Les eaux turquoises des Hokitika Gorge

Après un petit passage dans la ville de Hokitika, capitale de la Jade - aussi appelée Pounamou (en maori) - nous partons sous la pluie en direction des Hokitika Gorge. On dit que l'eau y est d'un bleu intense et incroyable, qu'il faut le voir par soi-même pour y croire :)

Une fois arrivés à destination, nous enfilons nos k-way et nous baladons sous la pluie. Il faut dire que sur la West Coast, il pleut souvent (même si on a pas mal de chance jusque là!). Pour tout dire, il se passe sur la West Coast un phénomène météorologique, qui pousse à arrêter les nuages venant de la mer de Tasman aux sommets des montagnes, créant des précipitations sur la West Coast (et donc cette belle végétation bien abondante :D), et une météo plus aride de l'autre côté des montagnes..

DSCF7818-174.jpg

Mais la pluie n'a jamais tué personne, et ne peut encore moins gâcher une si belle vue :). 

Quoi que l'on puisse imaginer, ce bleu turquoise si incroyable est bien naturel ! Sa couleur est due à un mélange de particules minérales et d’eau de fonte des glaciers provenant des montagnes en amont. C'ést vraiment magnifique !

DSCF7822-177.jpg
DSCF7831-182.jpg
DSCF7840-186.jpg
DSCF7855-191.jpg
et pour couronner le tout, un petit pont suspendu ! ..eh oui, il y en a jamais trop :P

et pour couronner le tout, un petit pont suspendu ! ..eh oui, il y en a jamais trop :P

West Coast • Chapitre 6 • Lower Pororari River Track

En bas de la rue menant aux Pancake Rocks se trouve une rivière, la Pororari River. Son eau est jaune et sillonne une vallée calcaire à travers le bush néo-zélandais :)

Le Lower Pororari River Track nous emmène pour une petite heure de marche dans la nature, sauvage à souhait ! Mais on vous le laisse découvrir avec nous en photo :)

DSCF7786-163.jpg
DSCF7792-167.jpg
DSCF7790-166.jpg

West Coast • Chapitre 2 • Charming Creek Walkwayt

Après une nouvelle nuit sous la pluie, nous redescendons ce jour-là vers le Sud. Le soleil se levant avec nous, nous décidons d’en profiter pour aller faire un track de 4h aller-retour près de Westport.

DSCF7021-9.jpg

Si vous avez un jour rêvé de vivre tel un chercheur d'or, le Charming Creek Walkway est pour vous ! :)
Le chemin est en fait le tracé creusé il y a des années pour l’installation des rails des wagons d’or et de scieries. En suivant les rails rouillés à travers la forêt, on y découvre d’anciennes pièces de moteur, marchons en dessous de chutes d’eau, empruntons un pont suspendu par dessus la rivière au puissant courant et admirons une superbe chute d’eau large et impressionnante au milieu de la forêt :)

DSCF7037-10.jpg
 
DSCF7064-19.jpg
pont-3.jpg
pont-1.jpg

Le courant de cette rivière était et est toujours très puissant. Trois ponts ont été construits à cet endroit. Celui d'aujourd'hui a été construit à la fin des années 70 par l'armée Néo-zélandaise et Fidjienne comme exercice. Impressionnant :) !

Pont suspendu de 1918.

Pont suspendu de 1918.

 

Après une heure de marche, nous arrivons aux Mantagani Falls :) ! Elles sont énormes et l'eau coule à flot (il faut dire qu'il a pas mal plu ces derniers jours). Le chemin continue ensuite jusqu'à une ancienne scierie, c'était sympa, mais la ballade jusqu'à cette chute était la meilleure partie selon nous :) !

Mantagani Falls

Mantagani Falls

* Petit truc qui n'est pas indiqué&nbsp;sur le chemin et que l'on a failli rater : en arrivant devant la grosse chute d'eau -  Mangatani Falls  - il y a un petit chemin sur la droite qui permet de descendre au niveau de la rivière et d'admirer la chute d'en dessous, elle est encore plus impressionnante de ce point de vue là :)  * Autre astuce si c'était à refaire : mettre des chaussures fermées. Il y a parfois des morceaux de fer/rail que l'on ne voit pas dépasser de la terre au milieu des feuilles. Pas très agréable pour les orteils ;) !

* Petit truc qui n'est pas indiqué sur le chemin et que l'on a failli rater : en arrivant devant la grosse chute d'eau - Mangatani Falls - il y a un petit chemin sur la droite qui permet de descendre au niveau de la rivière et d'admirer la chute d'en dessous, elle est encore plus impressionnante de ce point de vue là :)

* Autre astuce si c'était à refaire : mettre des chaussures fermées. Il y a parfois des morceaux de fer/rail que l'on ne voit pas dépasser de la terre au milieu des feuilles. Pas très agréable pour les orteils ;) !

DSCF7104-30.jpg
DSCF7133-37.jpg
Comme tous les jours, la nature et la diversité de plantes ne cessent de nous émerveiller... :)

Comme tous les jours, la nature et la diversité de plantes ne cessent de nous émerveiller... :)

DSCF7274-58.jpg
 
DSCF7211-50.jpg
DSCF7232-1.jpg

Il est temps pour nous de vous présenter ce petit oiseau super chouette ! :)

• Son petit nom : South Island Robin  (Petit nom français : Miro rubisole)
• Taille : 10 à 15 cm
• Poids : 35 gr environ
• Habitat : bush de l'île du Sud de la NZ

On a croisé ce petit coco quand on se baladait dans les forêts sur l'île du sud. C'est un oiseau endémique de la Nouvelle-Zélande. 
Il est super amical et n'hésite pas à venir voler et marcher à quelques dizaines de centimètres, ni à se poser sur nous si l'on ne bouge pas trop :) 
Il est tout petit sur de longues pattes, a le corps principalement noir, le ventre grisâtre et a parfois quelques petites plumes blanches au dessus du bec.
 

DSCF7223-52.jpg

West Coast • Chapitre 1 • Oparara Arches

La route depuis Golden Bay nous mène à travers les montagnes vers notre prochaine destination : la West Coast.. on est impatient de découvrir à quoi ressemble cette longue côte dont tout le monde parle comme un lieu où la nature est encore à l’état sauvage et les paysages grandioses :)

Nous passons brièvement par une des grosses villes de la côte, Westport, avant de continuer notre route vers Karamea, le bout de la dernière route menant vers le nord de la côte ouest. Dernier plein d’essence avant 90 km sans pompe ni magasin ;)

DSCF6817-1.jpg

Aussi réputée pour être pluvieuse, nous passons nos premières heures sur la West Coast sous les nuages et les gouttes de pluie, kawé et capuches bien serrés ! 

Au nord de Karamea se trouve une longue route de 16 km non damée que nous empruntons pour aller jusqu’à l’Oparara River.

DSCF6836-2.jpg

On se faufile à travers la forêt et descendons, lampe torche à la main, dans une grotte qui se creuse sous la montagne. En arrivant à l’entrée de la bouche de la grotte, un panneau nous informe qu’une espèce protégée d’araignée vit à l’intérieur. Sur base des photos, elle a l’air de mesurer entre 5 et 10 centimètres.. ha ha, hâte de les rencontrer.. ou pas ;)

DSCF6873-4.jpg
DSCF6842-3.jpg

A une centaine de mètre de là se trouve un track d’une trentaine de minutes qui mène à une arche naturelle. Celle-ci perce un chemin de 37m de hauteur et 200m de long à travers la montagne. Le sentier longe l’Oparara River et son eau couleur whiskey. Malgré la pluie l’arche est assez impressionnante, mais assez dommage qu’on ne puisse pas vraiment rentrer dedans ;)
Finalement le voyage était plus amusant que la destination :):)

Après notre ballade dans le noir et la fraicheur de la grotte, on retourne sous la pluie, un peu déçus de ne pas avoir vu ces fameuses araignées, mais aussi un peu soulagés :P

DSCF6888-6.jpg
Dans l'entrée de l'arche :)

Dans l'entrée de l'arche :)

DSCF6886-3.jpg
DSCF6941-9.jpg
DSCF6949-11.jpg
DSCF6955-12.jpg
aah les fougères...♥&nbsp;il y en a partout, de toutes les tailles, de toutes les formes, chacune unique en son genre.. on comprend pourquoi c'est un symbole important de la Nouvelle-Zélande ! On ne les regardera plus jamais de la même façon en tout cas :):)

aah les fougères...♥ il y en a partout, de toutes les tailles, de toutes les formes, chacune unique en son genre.. on comprend pourquoi c'est un symbole important de la Nouvelle-Zélande ! On ne les regardera plus jamais de la même façon en tout cas :):)

Golden Bay • Part 2 • Farewell Spit

Après avoir exploré la merveilleuse nature, les chutes d'eau et les immenses rochers autour de Takaka (voir partie 1 ici ;)), nous nous sommes laissés attraper dans les filets de la mer, avons traversé des dunes, des arches, marché les pieds dans l'eau et croisé quelques phoques à fourrure à la pointe la plus au nord de l'île du sud : Farewell Spit !
DSCF6275-1.jpg

Farewell Spit

Ce jour-là sera sans le savoir un GROS coup de cœur de notre voyage jusqu’à présent :)

Profitant d’une journée de soleil entre les jours de pluie, nous reprenons le van pour rouler jusqu’à la pointe nord de l’île du sud : Farewell Spit, une réserve naturelle, un sanctuaire d’oiseaux, et également le plus long banc de sable de la Nouvelle-Zélande (il s'étend sur environ 26km). Le nom Farewell Spit à été donné par le Captain Cook, qui a quitté la Nouvelle-Zélande pour l'Angleterre à cet endroit.
Nous commençons notre exploration par la inner beach puis décidons de couper court pour traverser la péninsule jusqu'à la outer beach. Après avoir grimpé une énorme dune de sable fin, nous nous retrouvons tous les deux seuls au beau milieu d’un long désert de sable, avec pour seul horizon la mer et les montagnes. Les sables sont mouvants par endroits et on tombe même nez-à-nez avec ce qu’on pourrait appeler — pour rire — une oasis ;)

DSCF6067-1.jpg

On atteint rapidement l’autre côté de la péninsule. Les dunes sont intercoupées de bassins d’eau chaude et la vue qui s’offre à nous est un petit paradis.. nous deux seuls perdus sur la plage, la mer et ses vagues puissantes à perte de vue, des centaines d’oiseaux trottinant le long de l’eau laissant des milliers de petites traces de pattes dans le sable mouillé, et le coucher de soleil traversant les embruns s'envolant de la mer vers le ciel, rendent l’instant totalement magique ! C’est un de ces moments où l’on aimerait que le temps s’arrête.. et il s’est arrêté pendant quelques instants ;)

Envol d'Oystercatchers, ou Huîtriers en français. Un oiseau de taille moyenne, noir et blanc, aux pattes et long bec orangés. Il est assez sympa, on l'aime bien :)

Envol d'Oystercatchers, ou Huîtriers en français. Un oiseau de taille moyenne, noir et blanc, aux pattes et long bec orangés. Il est assez sympa, on l'aime bien :)

DSCF6287-1.jpg

Le soleil commence à être couché pour de bon, alors on essaie de retrouver notre chemin, en suivant les traces de pas dans le sable. Nous retrouvons le chemin du retour à travers une petite forêt dans les dunes. Après 10 minutes de marche, la vue qui s'offre à nous sur la plage est dingue.. les couleurs laissées dans le ciel par le soleil déjà couché sont parfaites, pastels, la mer est douce, un groupe de cygnes noirs profite aussi de la vue au milieu de la baie.. 

Super beau beau beau coucher de soleil sur la inner beach.. waw waw waw ..

Super beau beau beau coucher de soleil sur la inner beach.. waw waw waw ..


Wharariki Beach

Le lendemain, à quelques dizaines de minutes de Farewell Spit, nous découvrons Wharariki Beach. Pour y accéder il faut le mériter : 6 km de gravel road, puis 20 minutes de ballade à travers des green hills sur un petit chemin qui passe aux milieu des troupeaux de moutons et se poursuit en un chemin dans le sable à travers des sous-bois et de grosses dunes. Un trésor bien caché :)

Un mouton sous un bel arbre, rencontré quand on traversait les collines pour aller vers la plage :)

Un mouton sous un bel arbre, rencontré quand on traversait les collines pour aller vers la plage :)

La plage s’étend sur plusieurs centaines de mètres. De gros morceaux de roche y ont trouvé leur place, tant sur le sable que dans la mer. Le long des falaises qui bordent la plage se trouvent aussi quelques grottes, où trouve refuge une colonie de phoque. On a la chance d’être présent à la période des pup seals/bébés phoques (entre mi-novembre et mi-janvier) et de pouvoir les voir jouer dans les bassins d’eau chaude et les vagues.

DSCF6507-1.jpg
DSCF6576-1.jpg

et voici les pirates :p

En bas d'une immense falaise, des petits cris sont poussés, mais on ne voit pas celui qui les pousse. Tout à coup, une petite tête apparaît par dessus un rocher. C'était le plus mignoooooon bébé animal du moonde ! (...on l'aurait bien kidnappé :P) On est resté&nbsp;immobile, il est venu de lui même jusque nous, a poussé quelques cris, puis est repartit d'où il était venu.. trop chouu :D

En bas d'une immense falaise, des petits cris sont poussés, mais on ne voit pas celui qui les pousse. Tout à coup, une petite tête apparaît par dessus un rocher. C'était le plus mignoooooon bébé animal du moonde ! (...on l'aurait bien kidnappé :P)
On est resté immobile, il est venu de lui même jusque nous, a poussé quelques cris, puis est repartit d'où il était venu.. trop chouu :D

Archway Islands, symbole le plus connus de Wharariki Beach, que l'on retrouve sur les cartes postales ;)

Archway Islands, symbole le plus connus de Wharariki Beach, que l'on retrouve sur les cartes postales ;)

Things to do in Marlborough Sounds

Du vin, des fjords, des bateaux, des plages et des cormorans. Un lieu parfait pour une journée d’été à explorer les criques de Marlborough Sounds ou s’échapper à l’ombre du bush pour quelques heures, ou quelques jours :)

 

DSCF5121-11.jpg

Marlborough Sounds

According to Maori Legend, the Marlborough Sounds were formed when Kupe, a great Maori warrior, was chasing a giant octopus and finally caught it in Cook Straight, where it formed the waterways & headlands now known as the Marlborough Sounds..


Blenheim

En remontant de Kaikoura vers Picton, une halte à Blenheim s'impose. Plus grande ville de Marlborough Sounds, on en profite pour faire quelques courses, les magasins sont rares dans les petites villes. Le paysage y est très plat, il y a pas mal de commerces et la mer se trouve à 10 minutes à l'est en voiture.
N'hésitez pas à faire un tour le dimanche matin au Marlborough Farmers' Market (à partir de 9:00) pour profiter de la bonne ambiance et goûter un english breakfast et les produits locaux !

Wairau Lagoon • Blenheim

Protégé des grosses vagues de l'océan par un petit arceau de terre, on y trouve un lagoon, connu pour y abriter 90 espèces d'oiseaux (dont seulement 2 y vivant toute l'année).
Un loop-track de 3 heures permet de traverser le lagoon à travers herbes sèches et canneaux surplombés de petits chemins à lattes de bois. À mi-chemin se trouve une épave de bateau rouillée, le T.S.S. Waverley, datant de 1983 et échoué là en 1928 ...
Malheureusement nous n'avons pas vu d'oiseaux à part quelques mouettes, mais par contre nous avons observé des nuées de petits crabes verdâtres cachés dans leurs trous creusés dans le sable :)

Hedgerow Hydroponic Strawberries • Blenheim

En passant par Blenheim, on a également testé le pick-your-own-strawberries dans les serres de Hedgerow Hydroponic Strawberries. Les fraises y sont cultivées dans des bacs surélevés, avec une légère inclinaison pour pouvoir faire couler un fin filet d'eau continu le long de leurs racines. De l'eau est aussi vaporisée à intervalle régulier.
Ils cuisinent aussi des confitures et des glaces aux fraises pas mauvaises du tout, on s'est régalés ;-) !

DSCF5486-38.jpg
DSCF5483-37.jpg

Picton

Située au cœur de Marlborough Sounds, Picton est considérée comme l'entrée vers les îles et la mer. C'est également de son port que le ferry emmenant les passagers en direction de l'île du nord prend la mer.

C'est sur sa digue que nous avons passé la nouvelle année, par une soirée pluvieuse dans un petit et convivial pub irlandais, le Seumus's Irish Bar. ...oui c'est sur, pas besoin d'aller si loin pour aller dans un pub irlandais, mais il n'y a pas de restaurant de cuisine néo-zelandaise, alors pourquoi pas ! :). Entourés de néo-zelandais riant et chantant accompagnés d'un chanteur/guitariste solo, nous y avons gouté les fameux fish&chips version burger, et un délicieux chowder de fruits de mer bien frais ;)

La soirée s'est terminée sur la plage le long du port, où tout le monde avait pris place face à la mer pour impatiemment crier ensemble le compte à rebours avant les douze coups de minuits. Certaines familles admiraient la vue du pont de leur bateau, des enfants avaient plongé dans l'eau noire comme la nuit et nagé jusqu'à un ponton au milieu de la baie pour être aux premières loges. “..., three... two... one...” les feux d'artifices s'enchaînent, éclatant au dessus de la mer en des milliers de petites lumières se reflétant simultanément sur les vagues du port. 

 

Kaipupu Wildlife Sanctuary • Picton

A 10 minutes en bateau en partant du port de Picton se trouve une jolie petite réserve naturelle : Kaipupu Wildlife Sanctuary. Coupée du monde par une barrière anti-prédateurs, elle sert de "crèche" de passage pour des bébés kiwis et des manchots pygmées avant qu'ils soient réintégrés sur d'autres îles, et permet à des plantes de reprendre vie, hors de portée des rongeurs. De nombreux bénévoles aident au maintien de l'île.
Comme l'île n'est accessible que par l'eau, on sort le kayak et pagayons jusqu'au ponton nommé "Dolphin Bay jetty". Après avoir amarré, nous rencontrons deux volontaires qui se préparent à faire le tour de l'île pour vérifier les nombreux pièges placés par-ci par-là. Ils nous expliquent qu'ils cherchent principalement à attraper les rats, opossums et souris (pouvant nager, et donc arriver sur l'île malgré la barrière anti-prédateur). Ceux-ci peuvent être porteurs de la peste et nuire à la faune et flore de l'île.
Ils nous expliquent aussi de ne pas hésiter à jeter un petit coup d'œil dans les nesting-boxes disposées le long du chemin, on pourrait peut-être y voir un bébé kiwi ou un bébé manchot.. waw, on est encore plus motivés ! :D

On commence le circle-track à travers la forêt, aux aguets de tout oiseau susceptible d'être visible parmi les feuillages. Des panneaux informatifs décrivent les différentes espèces d'oiseaux et de plantes visibles, c'est bien réalisé et nous permet de mieux comprendre ce que l'on voit :)
A chaque fois que l'on croise une nesting-box, on l'ouvre avec délicatesse et excitation pour voir ce qu'on peut y voir, mais malheureusement elles sont toutes vides.. jusqu'à ce que ce moment - où l'on se résout à l'idée que l'on ne verra rien dans les boites aujourd'hui - arriva..

KAIPUPU-1.jpg

Dans un endroit où l'on ne s'y attendait plus du tout, on soulève quand même le couvercle (on ne sait jamais..) et découvrons un grand bébé Blue Penguin / Manchot Pygmée blotti dans la boîte au milieu d'un lit de plumes et de duvet. Il nous observe d'un air étonné et calme, et attend sûrement qu'on referme sa maison rapidement, alors après un petit coup d'œil curieux et heureux, on referme le couvercle sur ce petit instant magique :)

KAIPUPU-2.jpg
DSCF5514-1.jpg

Mahau Sound • entre Havelock et Picton

Ce jour-là le soleil est avec nous, donc, petite virée en kayak à Mahau Sound !
Dans les sounds, même si l'on a l'impression d'être sur un lac, nous voguons bien sur l'océan, mais comme il se faufile entre le labyrinthe de presqu'îles, l'eau est assez calme donc c'est top pour se promener en mer :)

On a croisé plusieurs cormorants et prit un malin plaisir à les approcher de près, silencieusement comme des sioux :)

Les habitants des sounds semblent tous avoir un petit bateau, dans la même idée qu'avoir un vélo chez nous en Europe semble une évidence :).
Ils naviguent les eaux, descendent l'ancre dans une crique isolée et profitent de la nature et du beau temps. Ils peuvent aussi jetter l'ancre puis descendent dans leur petite barque pour atteindre le départ d'un trek sur une des îles aux alentours. Il y a en effet pas mal d'endroits qui ne sont accessible que en bateau, tout comme des campings, trecks, réserves naturelles ;)
Il y a tout un réseau de bateaux organisé pour emmener qui veut où il le souhaite. Il existe aussi des water taxis (hors de prix) mais qui peuvent également vous mener partout !
On va se contenter de notre fidèle kayak héhé ! 
(Une autre activité qui est très pratiquée ici est la pêche, à tout moment, et à tout age !)


Havelock

Petite ville aux allures de cowboys, trottoirs parsemés de barills, vieilles échoppes en bois, pickups et chapeaux de sortie, Havelock est la capitale mondiale de la moule verte.
C'est également le point de départ des bateaux en direction du Pelorus Sound, des nombreuses fermes de moules et différentes huttes et lodges parsemés sur les différentes presqu'îles.

Nydia Track • Havelock

Nous y prenons un petit bateau qui nous emmène au point de départ d'un track de 2 jours : notre premier track autonome, test de notre résistance et capacités pour de susceptibles prochains tracks de plus longue durée. Son petit nom : le Nydia Track. 27 km. 9.5h. 2x 370m de dénivelé. 8 cloches aux pieds. 3 épaules douloureuses. Des heures à travers le bush néo-zelandais. Une nuit en tente. Une rencontre de eel/tuna (waw!). Un retour sur terre à bord du Pelorus Express (aussi appelé le MailBoat, c'est le bateau qui livre le courrier sur les îles de Marlborough Sounds) après avoir traversé les magnifiques fjords jusqu'à Havelock.

 

zoé_
“ Personnellement ça a été un peu rude, parce que marcher avec un gros sac change complètement la donne ! On avait pourtant l'impression d'avoir pris le minimum nécessaire, mais quand on croisait (très très rarement) d'autres randonneurs, ils avaient un mini-sac sur le dos et on était dépités :p.. Peut-être logeaient-ils en lodge et donc n'avaient-ils pas de matériel de camping à porter, mais quand même, ils avaient l'air tout frais tout beaux, alors que je ressemblais sûrement à un tomate toute mouillée ;). Mes chaussures de rando m'ont aussi donné plein de cloches aux pieds et ont transformé les dernières heures de marche en un petit calvaire. mais j'en ai quand même bien profité et suis motivée de retenter l'expérience (avec moins de poids sur le dos, si on y arrive !). ”

gil_
“ C'est un beau track de plusieurs jours avec de superbes paysages mais il vaut mieux être bien préparé (avoir un sac pas trop lourd, avoir l'habitude de ses chaussures) pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur :)

À recommander si vous ne voulez pas forcément faire un track de 5 jours mais que l'aventure vous tente :) ”

 

 

Après l'effort, le réconfort. Pour clôturer notre fin de track, on décide de craquer, et d'aller goûter les fameuses moules géantes au Mussel Pot. Comparé aux moules que l'on avait goûtées à Akaroa, leur taille est énormissime (la coquille fait plus ou moins la taille de la paume de la main). Certaines d'entre elles sont tellement énormes que l'on doit les couper en deux pour les manger (avec un air de dégoût). Malheureusement nos petites moules belges n'ont rien à envier aux mastodontes néo-zelandaises qui de par leur taille sont plus caoutchouteuses et beaucoup trop grosses pour être appréciées en bouche (mais c'est notre avis personnel, libre à vous de les tester :P pour nous ce ne sera pas partie remise d'ici un bon moment).
Pour bien améliorer notre expérience, ces gros mollusques on en plus mené la vie dure à nos estomacs pendant toute la soirée.. :P


Elaine Bay • entre Nelson et French Pass

La scenic road de Nelson vers Elaine Bay procure des vues superbes et de belles sensations de route de montagne, mais version tropicale !
La petite aire de camping du Doc (Department of Conservation) est toute jolie, avec vue directe sur la baie :)

Nous mettons le kayak à l'eau et partons à la découverte d'une petite île et des eaux tumultueuses de la baie, pleines de méduses et bien salée.
Il parait que l'on peut même voir des raies ici, mais malheureusement ce n'est pas encore notre tour apparemment ;)


Pelorus Bridge Rai Valley

Perdu au milieu des montagnes entre Havelock et Nelson, le Pelorus Bridge passe au-dessus de la Pelorus River. Differents petits tracks sont accessibles à partir de là à travers la forêt native. Le Circle Walk (loop - track) vaut vraiment le coup d'oeil. En 45 minutes (1,7 km), on y traverse un pont suspendu par dessus la Rai River (avant qu'elle ne se mélange un peu plus bas à la Pelorus River), puis nous fait découvrir la native forest et ses impressionnants arbres et végétation. 
Faites aussi un plongeon dans l'eau de la rivière sous le pont, c'est trop bien ! :)

DSCF4982-6.jpg