West Coast • Chapitre 2 • Charming Creek Walkwayt

Après une nouvelle nuit sous la pluie, nous redescendons ce jour-là vers le Sud. Le soleil se levant avec nous, nous décidons d’en profiter pour aller faire un track de 4h aller-retour près de Westport.

DSCF7021-9.jpg

Si vous avez un jour rêvé de vivre tel un chercheur d'or, le Charming Creek Walkway est pour vous ! :)
Le chemin est en fait le tracé creusé il y a des années pour l’installation des rails des wagons d’or et de scieries. En suivant les rails rouillés à travers la forêt, on y découvre d’anciennes pièces de moteur, marchons en dessous de chutes d’eau, empruntons un pont suspendu par dessus la rivière au puissant courant et admirons une superbe chute d’eau large et impressionnante au milieu de la forêt :)

DSCF7037-10.jpg
 
DSCF7064-19.jpg
pont-3.jpg
pont-1.jpg

Le courant de cette rivière était et est toujours très puissant. Trois ponts ont été construits à cet endroit. Celui d'aujourd'hui a été construit à la fin des années 70 par l'armée Néo-zélandaise et Fidjienne comme exercice. Impressionnant :) !

Pont suspendu de 1918.

Pont suspendu de 1918.

 

Après une heure de marche, nous arrivons aux Mantagani Falls :) ! Elles sont énormes et l'eau coule à flot (il faut dire qu'il a pas mal plu ces derniers jours). Le chemin continue ensuite jusqu'à une ancienne scierie, c'était sympa, mais la ballade jusqu'à cette chute était la meilleure partie selon nous :) !

Mantagani Falls

Mantagani Falls

* Petit truc qui n'est pas indiqué sur le chemin et que l'on a failli rater : en arrivant devant la grosse chute d'eau -  Mangatani Falls  - il y a un petit chemin sur la droite qui permet de descendre au niveau de la rivière et d'admirer la chute d'en dessous, elle est encore plus impressionnante de ce point de vue là :)  * Autre astuce si c'était à refaire : mettre des chaussures fermées. Il y a parfois des morceaux de fer/rail que l'on ne voit pas dépasser de la terre au milieu des feuilles. Pas très agréable pour les orteils ;) !

* Petit truc qui n'est pas indiqué sur le chemin et que l'on a failli rater : en arrivant devant la grosse chute d'eau - Mangatani Falls - il y a un petit chemin sur la droite qui permet de descendre au niveau de la rivière et d'admirer la chute d'en dessous, elle est encore plus impressionnante de ce point de vue là :)

* Autre astuce si c'était à refaire : mettre des chaussures fermées. Il y a parfois des morceaux de fer/rail que l'on ne voit pas dépasser de la terre au milieu des feuilles. Pas très agréable pour les orteils ;) !

DSCF7104-30.jpg
DSCF7133-37.jpg
Comme tous les jours, la nature et la diversité de plantes ne cessent de nous émerveiller... :)

Comme tous les jours, la nature et la diversité de plantes ne cessent de nous émerveiller... :)

DSCF7274-58.jpg
 
DSCF7211-50.jpg
DSCF7232-1.jpg

Il est temps pour nous de vous présenter ce petit oiseau super chouette ! :)

• Son petit nom : South Island Robin  (Petit nom français : Miro rubisole)
• Taille : 10 à 15 cm
• Poids : 35 gr environ
• Habitat : bush de l'île du Sud de la NZ

On a croisé ce petit coco quand on se baladait dans les forêts sur l'île du sud. C'est un oiseau endémique de la Nouvelle-Zélande. 
Il est super amical et n'hésite pas à venir voler et marcher à quelques dizaines de centimètres, ni à se poser sur nous si l'on ne bouge pas trop :) 
Il est tout petit sur de longues pattes, a le corps principalement noir, le ventre grisâtre et a parfois quelques petites plumes blanches au dessus du bec.
 

DSCF7223-52.jpg

Pukeko

DSCF3749-2.jpg

Today has been a sunny day with infinite blue sky... We've got now new zealand phone numbers, saw a group of schoolboys singing under the shadow of a tree, saw some flowers growing on a wooden roof frame in front of the Christchurch Cathedral under rebuilding, some gulls playing with the wind at the estuary and... a strange bird that lives in Australia and New Zealand : the Pukeko. Its breast is colored of electric blue and its beak and paws are red like blood. 

The pukeko is a widespread and easily recognisable bird that has benefitted greatly by the clearing of land for agriculture. In addition to its brilliant red frontal shield and deep violet breast plumage, the pukeko is interesting for having a complex social life. In many areas, pukeko live in permanent social groups and defend a shared territory that is used for both feeding and breeding. Social groups can have multiple breeding males and females, but all eggs are laid in a single nest and the group offspring are raised by all group members.

Lenght : 38-50cm
Weight : 1090 g (male) ; 880 g (female)


Petite rencontre du jour, quelques Pūkekos qui picorent dans l’herbe le long de la route. Ce sont des oiseaux originaires d’Australie et de Nouvelle-Zélande, ils ne sont pas rares ici apparemment. Ils sont reconnaissables par leur torse bleu/violet ainsi qu'à leur bec et longues pattes rouge vif. Le nom Pūkeko est d'origine maori. Appelé Talève Sultane en français, et communément appelé "Swamphen" (poule des marais) ou "purple Swamp Hen" en Australie, on peut aussi le rencontrer dans le Sud de l'Europe, l'Egypte, à Madagascar et en Asie..
Il vit principalement dans des terres marécageuses et des pâturages, se nourrit de divers végétaux, mais aussi d'animaux, d'insectes, d'araignées, ainsi que de grenouilles, de petits oiseaux et d'œufs.

Longueur : 38-50cm
Poids : 1090 g (mâle) ; 880 g (femelle)

 

 

DSCF3679-8.jpg

Le soleil a brillé toute la journée et n’a été arrêté par aucun nuage. Nous avons fait notre premier petit pas en avant et avons à présent un numéro de téléphone néo-zélandais. Et deuxième étape, le rendez-vous lundi matin pour l’ouverture de notre compte en banque.

Suite de l’exploration de la ville. On parcourt à nouveau des rues qui nous semblent à présent distinguables :-) et dans lesquelles on commence à retrouver notre chemin. Il y a plusieurs petits endroits plein d’animation, de food trucks avec de la nourriture du monde entier, des containers aménagés en magasins, etc.. 

Sur la place de la cathédrale, on s’arrête pour écouter des écoliers d’une dizaine d’année qui chantent en uniforme à l’ombre d’un grand arbre.
On poursuit notre route en quittant la ville, on roule, on roule, en direction du grand large. Dans le ciel bleu de l’estuaire, les mouettes prennent plaisir à jouer dans les bourrasques de vent et à essayer de chaparder notre mini-pic-nic. Le soleil se couche et le vent devient glacial, il est temps de se remettre en route avant de devoir rentrer dans le noir.

DSCF3678-1.jpg
DSCF3722-12.jpg