Expédition à Nomuka - Ha'apai Group

Malo e leilei ou bonjour :) ! 

Nous voici de retour de quelques jours sur une petite île perdue au milieu du grand bleu, un petit point au milieu de l'océan, accessible seulement par bateau, et c'était magique :)

DJI_0213-low.jpg

 

La traversée

Nous nous levons avant le soleil ce samedi 1er septembre pour rejoindre le port de Nuku'alofa d’où partira dans quelques heures le Tongiaki, le fast ferry qui nous emmène vers une aventure palpitante qui nous rend impatients : aller à la rencontre des Humpback whales ! 

Linda, notre hôte, nous dépose au port et nous accompagne dans la file où l’on enregistre et pèse nos bagages, et même nous-même ! 

L’attente pour le ferry est longue. Le départ est prévu pour 08h00, il n’est encore que 05h45, le ferry n’est pas là, et personne ne sait quand ni où il arrivera… la patience est un bon atout quand on vit ou voyage à Tonga, parce que c’est comme cela tout le temps.. le rythme des îles :)

Le Tongiaki finit par arriver sur le pont d’à côté, nous montons dans la benne à l’arrière d’un pick-up pendant que les bagages sont déplacés dans un vieux container rouillé jusqu’au ferry avant d’y être débarqués un par un. Les trois heures de voyage en mer commencent presque à l’heure ;).
Le ferry est un bateau construit à Singapour, c'est marrant parce qu'ils ont gardé la vidéo de sécurité de Singapour. La traversée continue avec une diffusion d'un match de rugby Tonga vs. All Black datant de ...2011? Pendant ce temps-là nous repérons quelques souffles de baleines à l’horizon, et une baleine plus proche du bateau, en essayant de garder notre calme pour ne pas être malade, le bateau tangue, beaucoup !

Le ferry arrive à Nomuka Island vers midi. L’île parait grande, mais sa superficie est de 7 km2 et il n’y vit en fait que 200-300 personnes dans un seul et même village. Les habitants vivent principalement de la pêche et de leur cultures. Les eaux autour de cette île n'étant jamais assez profondes pour permettre au ferry d’amarrer au port, celui-ci s’arrête en mer un peu plus loin et de petits zodiacs/dinghis viennent chercher les passagers et leurs bagages pour les déposer sur la terre ferme. Nous apercevons parmi eux le Tropic Bird de nos hôtes des prochains jours, Whale Discoveries. Nous sautons à bord, faisons de rapides présentations et partons directement en mer à la recherche de baleines ! Pas de chance pour nous, ils n’ont pas encore vu de baleines de toute la matinée, ce qui apparemment n’arrive jamais. Ils espèrent que l’on portera chance pour l’après-midi, mais malheureusement nous rentrerons bredouilles quelques heures plus tard après avoir quand même pu observer deux baleines en chemin.

DSCF4332-3.jpg
DSCF4324-2.jpg

 

Lolofutu Beach Barn, petit coin de paradis

Nous rentrons donc au Lolofutu Beach Barn, un sous-bois aménagé le long d’une plage paradisiaque, tenu et construit par une famille australienne, qui y vivent maintenant depuis 5 ans. Kaylie, une de nos hôtes, nous fait visiter les lieux et nous accompagne à notre “chambre”, une tente au milieu des cocotiers et de la forêt avec petite terrasse :).

L’endroit n’est pas un lodge, et déconseillé si vous voulez un lieu luxurieux. Tout le plaisir est l’aventure et vivre de façon durable. Ils y boivent l’eau de pluie, prennent des douches froides dans la forêt, utilisent des toilettes sèches, pêchent leur poisson, cultivent leur potager, etc.. c’est super chouette :)

Whale_Discoveries.JPG

 

Le dimanche

Le dimanche à Tonga est un jour spécial. Aucune activité n’est permise. La journée du dimanche est consacrée à la messe, parfois plusieurs fois par jour, et faire de gros festins en famille. Aucune activité physique, touristique ou en mer n’est autorisée non plus.

Après le petit déjeuner, nous partons tous ensemble au village pour assister à une messe. Il y a, dans ce village où vivent 200 personnes, 7 églises différentes, dont la Tongian Church, Catholic Church, Christian Church, les Mormons, etc.. et toutes vivent en harmonie. Il y a même une église où ne va qu’une seule famille.

DSCF4510-11.jpg
DSCF4518-15.jpg

Les deux langues parlées à Tonga sont l’anglais et le tongien. La messe étant donnée en tongien, on ne comprend pas ce que le prêtre raconte, mais il y met vigueur et puissance. Certains soupçonnent que ce serait pour garder l’attention des hommes qui s’endorment parce qu’ils ont déjà bu trop de kava ;) !
Le kava est une boisson non-alcoolisée faite à base de racine de kava, qui apparemment apaise et endort quand on la boit. C’est une boisson courante et légale à Tonga, mais on la trouve aussi sur les îles Fiji, à Hawaii et à Samoa. 
Les chants chantés par les tongiens pendant la messe sont impressionnant, tant par leur puissance qui nous transperce, que par leur aptitude à chanter aigu/grave, c'était super joli. On peut même entendre les différentes églises chanter quand on traverse le village.

 

Après la messe, nous marchons à travers le village, apercevons le lac d’eau douce qui approvisionne le village, presque asséché par manque de pluie. Nous passons ensuite près du grand lac d’eau salée nommé Ano Lahi qui se trouve au milieu de l'île, croisons quelques chiens et cochons et arrivons à la maison de Fine, qui est en train de nous préparer un repas traditionnel tongien.

DSCF4511-12.jpg
Le lac d'eau salée :)

Le lac d'eau salée :)

DSCF4530-21.jpg
DSCF4540-24.jpg
les tombes sont différentes des tombes européennes, ensablées et fleuries

les tombes sont différentes des tombes européennes, ensablées et fleuries

DSCF4520-16.jpg
DSCF4513-14.jpg
DSCF4525-18.jpg
DSCF4528-19.jpg
DSCF4544-25.jpg
DSCF4552-27.jpg
DSCF4555-28.jpg

Elle nous a gentiment préparé du 'Lu Pulu' de la viande (poulet, porc et bœuf) enroulée dans des feuilles de ‘lu’ (feuilles de taro) puis cuite avec des oignons et du lait de coco dans un four sous terre appelé ‘umu’. La viande était super tendre, c’était délicieux !

Il y avait aussi à table différentes racines cuites au feu : tapioca, casava, taro et breadfruit.
Fine nous avait aussi préparé des spaghettis avec des tomates, des oignons et du surimi ;) moins typique mais bon quand même.

DSCF4570-31.jpg
Le tout étant bien sur accompagné de la typique noix de coco avec paille végétale (une tige de feuille de papayer) ;) !

Le tout étant bien sur accompagné de la typique noix de coco avec paille végétale (une tige de feuille de papayer) ;) !

DSCF4572-32.jpg
DSCF4561-29.jpg
 
DSCF4497-5.jpg

On a passé la fin de journée à digérer, profiter de la plage et à reprendre des forces pour la journée du lendemain tant attendue : la rencontre avec les baleines !
On partagera cette merveilleuse expérience avec vous dans le prochain article tout bientôt :) ! Gros bisous

Motu en vacances au garage • panne de maison :P

Mars 2018 - Whitianga

Après une merveilleuse ballade au bout de la région de Coromandel (que l'on vous racontera tout bientôt !), l'aventure s'est mise en pause. Après une suspicion de bruits suspects au niveau des roues et un passage rapide dans un garage, voici le verdict : problème plus grave que l'on imaginait. Le bras de suspension inférieur avant gauche est brisé, presque totalement, mais pas complètement, heureusement pour nous :P.

Motu copie.jpg

Avoir une voiture comme maison rend possible que ta maison 'tombe en panne' et que l'on en soit séparé le temps que ce bon vieux Motu-le-van soit réparé, au plus vite on l'espère :) !

Et ça y est, il est guériii ! :D après 3 jours (parce que c'était le weekend) nous avons récupéré notre chère maison sur roues hier midi avec la plus grande joie !

La suite dans le prochain épisode !

Bisous les Amis <3